Your Name, le roman de Makoto Shinkai

Par Murielle Kannayi
6 mins Lecture
your name roman couverture

Pour suffisamment apprécier le roman Your Name, il faut avoir vu l’animé. Sinon, ça peut paraître décousu.
Est-ce que j’ai apprécié ? Évidemment. C’est comme une nouvelle expérience dans un univers que je connais déjà. Pas nouvelle dans le sens de la nouveauté, non. C’est comparable à une sensation d’une personne qui rentre chez soi après une longue absence et prend plaisir à re-découvrir des paysages qu’elle connaît déjà.

Je me suis laissée embarquée dès les premiers mots. Telle une couverture irréelle qui semblait m’envelopper et me conduire à la rencontre de deux êtres que je chéris. Un peu comme avec Je veux manger ton pancréas.

taki et mitsuha la rencontre dans your name
Taki et Mitsuha

L’histoire du roman Your Name

Your Name, c’est l’histoire de deux jeunes adolescents qui vivent, à raison de trois ou deux fois par semaine, la vie de l’autre.
Elle, c’est Mitsuha. Elle habite à la campagne. Elle y a toujours vécu.
Lui, c’est Taki. Il est, de son côté, citadin. Lui aussi ne connaît que la ville.
Chacun de leurs côtés, ont des nouvelles de la vie de campagne/ville que par le biais des médias.

Si Taki vit la sienne à fond, et ne semble pas du tout apprécier la campagne, Mitsuha rêve de Tokyo. Elle a hâte de terminer ses études pour enfin débarquer et quitter son quotidien morose qui la déprime tant. C’est son rêve qui sera réalisé. Subitement, un soir, par un ciel étoilé, elle échange de corps avec Taki. Personne ne sait comment l’échange est fait… Ni pourquoi. Mais cela arrive les soirs. Lorsqu’ils sont couchés.

taki et mitsuha à tokyo your name

Mon avis sur Your name

Taki, dans la vie de Mitsuha va vivre un quotidien qu’il ne connaît pas. Mais qu’il apprécie bien. Pareil pour Mistsuha.
Leur relation bien que décalée est super attachante et on prend plaisir à les suivre. Ce roman est une douce poésie, dramatique, il va sans dire. Surtout quand on se laisse bercer par la musique.

J’ai fini Your Name. Et plus qu’un sentiment de joie, c’est davantage un sentiment de plénitude qui m’anime. Celui d’avoir accompli LA tâche cruciale.
J’entends encore la musique dans ma tête. À un moment, elle m’a bercé lors de ma lecture.
Aucun roman ne m’avait fait ça avant. Mais sérieusement, qui lit un roman et entends une musique ? Il faut vraiment que ce soit Your Name en fait.
Le producteur le dit d’ailleurs très bien « Les sons ne s’entendent pas dans les romans. Pourtant, dans celui-ci, on entend la musique de Radwimps. »

Au cours de ma lecture, je m’étais faite la réflexion de n’avoir trouvé aucun livre qui soit aussi fidèle au film. Avant toi de Jojo Moyes ne l’était pas aussi parfaitement. Certains dialogues me sont même revenus à l’esprit. J’ai découvert à la postface écrite par Makoto Shintai, l’auteur de Your Name qu’en fait, le roman avait été écrit avant le film. Ou plus exactement, trois mois avant la sortie du film. Il a donc vu le jour avant celui-ci.

Est-ce que vous devez lire Your Name ou regarder le film d’animation ?

Si vous vous posez cette question, alors la réponse est simple : Faites les deux.
Regardez d’abord le film, puis lisez le livre. Ça reste la même histoire, mais si avec le film d’animation, on a un tour d’horizon à 360° des différents personnages, le livre se concentre davantage sur les personnages de Taki et de Mistsuha. On apprend donc plus sur ce qu’ils ressentent et je pense que cet angle mérite d’être découvert.

Your Name reste, pour moi, une expérience inoubliable. C’est semblable à une poésie figée dans le temps auprès de laquelle je valse avec emphase.

Laisser un commentaire

You may also like

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus