Tim

Par Murielle Kannayi
10 mins Lecture

J’ai commencé Tim de Colleen McCullough dans l’attente d’une romance classique. Je n’avais considéré le résumé que très superficiellement ne me rendant pas compte de tout ce qu’il dégageait. Au terme de ma lecture je puis enfin comprendre le sens de chaque mot.

Résumé: Rarement il aura été donné de lire une histoire d’amour plus déchirante que celle de Tim et de Mary. L’histoire d’un amour impossible, interdit, entre deux êtres que la société a , d’avance, condamnés à la solitude et au désespoir.
Mais Tim et Mary refuseront le verdict des hommes et lutteront à cœur nu de toute leur force, de toute leur tendresse, de toute leur générosité pour avoir le droit de vivre et d’être heureux.


Le début de ma lecture m’a beaucoup désorientée. On me servait une histoire différente de toutes celles que j’ai pu lire auparavant. Malgré la renommée de l’autrice, je me disais que ce serait une lecture sans plus, Tim n’étant pas son favori.

Mais ce roman autant dans l’originalité de l’histoire, la pertinence des sujets mis en avant, le langage vrai, dur et à la fois aussi belle qu’une douce musique surclasse largement tout ce que j’ai pu lire dans le genre.

Tim est différent. C’est le moins qu’on puisse dire.
Le genre de différence à prendre avec précaution, patience et beaucoup d’amour. Le genre qui vous émeut entièrement.

Mary, elle, est incontestablement classique.
Elle est de celle dont la vie rime avec solitude et qui d’ailleurs ne s’en plaint guère.

L’histoire de Tim et de Mary va au delà d’une simple romance.
C’est l’histoire de deux moitiés de vie dont la fusion inévitable forma une unique vie complète.

J’ai aimé ce roman pour toute la douceur qu’il dégage. Par la beauté des personnages qui nous rendent aussi vulnérables qu’eux.

La vie y est dépeinte telle qu’elle est sans ajouts, sans fioritures. Elle est décrite telle qu’ils la vivaient simplement, selon des visions bien différentes. Ce roman est semblable à un apprentissage de la vie.

Vous l’aurez compris. J’ai adoré lire ce livre si bien écrit. Le langage y est simple, accessible à tous, compréhensible.

Le défaut de ce livre ? Il est trop court mais ce qui le rend aussi différent.
Il ne s’achève pas sur une note de frustration, une curiosité morbide, bien au contraire.

La fin a l’air de dire « Voilà l’histoire telle qu’ils l’ont vécu, ressenti, désiré » et on est heureux de fermer ce livre, heureux de laisser l’histoire se poursuivre, de ne pas être l’élément de trop.

Il n’y a pas dans ce roman les longueurs qui ennuient. Tout y a sa place.
C’est une douce musique, apaisante et réconfortante, parfois douloureuse mais jamais pourvu d’une mauvaise note ni d’une note de trop.

Je vous recommande ce livre . Tim, contre toute attente fut une belle découverte et un immense coup de cœur.

Laisser un commentaire

You may also like

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus