Salem Stephen King

Par Murielle Kannayi
10 mins Lecture

Alors…Salem de Stephen King. Il était temps.

Par un soir d’été, une petite fille innocente amoureuse de livre entreprit de commencer une aventure particulière : naviguer dans le monde du maître du Thriller.
Elle ne connaissait pas le personnage, c’est donc bien naïvement qu’elle commença la lecture de ce livre au résumé si intrigant. Est-elle sortie intacte de ce road trip vampirique ? Question !

Bon, voilà. Vous avez compris l’histoire. J’ai lu Salem de Stephen King et que dire… C’est un chef-d’œuvre.

Résumé de Salem Du King:

salem stephen king
Salem’s Lot

Le Maine, 1970. Ben Mears revient à Salem et s’installe à Marsten House, inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingt-cinq ans auparavant. Mais, très vite, il doit se rendre à l’évidence : il se passe des choses étranges dans cette petite bourgade. Un chien est immolé, un enfant disparaît et l’horreur s’infiltre, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem.

Mon avis sur Salem Stephen King

Bon, le résumé est plutôt un extrait du livre… Enfin, celui que moi j’ai lu. Je n’avais pas beaucoup de matière, mais c’était suffisamment intrigant. Je ne savais absolument pas dans quoi je m’aventurais. Et c’était chic. Je lis de moins en moins d’œuvres à l’aveugle. Généralement, je saisis déjà de quoi il va être question après avoir lu quantité de chroniques sur le livre en question. Du coup, l’effet de surprise pour certains points fait défaut.
Je me rappelle encore ma lecture de Campus Drivers. Je ne savais absolument pas de quoi il était question. Toute l’information que j’avais : le livre est cool et vous allez rire. J’ai fait confiance à Tatiana et j’ai plongé tête la première. Et on sait tout ce qui en a découlé.

Comment ça se fait que je vous parle de romance alors que le thème c’est le Thriller ? Bonne question. Lisez Campus Drivers.

Salem m’a traumatisé. Rien que ça. Lorsque j’ai fini ma lecture, j’avoue avoir adopté des comportements très bizarres. Du genre, vérifier ma réserve d’ail. Ou faire en sorte que la fenêtre de ma chambre ne reste pas ouverte, prier avec plus d’implication que d’habitude ou encore fuir systématiquement tous les endroits sombres d’une pièce et éviter d’être seule… Non, je ne blaguais pas quand j’ai dit traumatiser.

Une part de moi avait beau se dire, ce n’est qu’une fiction, il y avait une autre part plus forte, plus entêtante qui me chantonnait « mais et si ».
En tant que grosse flemmarde, je réfléchirai à deux fois avant de choisir un livre de King. Sa réputation n’a pas été volée, c’est le moins qu’on puisse dire.

Bon… Quantité de paragraphes et je ne vous ai toujours rien dit de particulier sur Salem. Remédions-y.

J’ai adoré ma lecture. Et le style de Stephen est particulièrement envoûtant et très addictif. Oui, j’avais très peur, mais allez savoir pourquoi, je n’ai pas lâché le livre avant de l’avoir fini. Tout à fait. Et je l’ai bouclé en une soirée. Est-ce qu’on peut dire que quelque part, je suis quand même courageuse ? Même un peu ?

En soi, Salem n’est pas le schéma type d’un livre « de l’horreur ». C’est un Thriller parfait. L’auteur a créé une atmosphère très pesante de sorte que tu te fasses peur à toi alors que le cadre ne s’y prête absolument pas.

Dans toute cette plage de peur, j’ai quand même eu le temps d’apprécier les personnages et de trouver le sort de quelques têtes très touchantes. Raison pour laquelle certaines morts ont été douloureuses. Très.
Oui, il y a des morts. Je ne sais pas si je l’ai dit, mais Salem n’est pas simplement un livre vicieux qui installe un climat de terreur. Il y a des morts. Ah, yes yes. Si vous êtes une sensible, préparez-vous à lâcher votre meilleure larme. Moi j’étais occupée à avoir peur du coup, j’en ai oublié de pleurer.

J’ai très envie de retenter l’expérience. Oui, je parle d’une relecture… Mais je n’ose pas en vrai. Parce que je suis plus peureuse moi maintenant. Ça ne risque pas de se passer aussi bien.

L’histoire est super belle, super-bien écrite et elle tient la route. Super point. Pour moi, ce sera un 5/5. Ma lecture et mon expérience de lecture ont été superbes. King est devenu l’un de mes auteurs préférés, mais, mais, mais… Je n’irai pas me jeter sur ses ouvrages… Quand même pas. Respectons-nous un peu. Je n’ai pas envie de mourir de peur.
Je me vois bien essayer La ligne Verte par contre. J’ai regardé le film et… Wesh ! J’ai pleuré ma vie presque. Il n’y a pas à faire un scénario aussi touchant. L’acteur qui a joué le personnage principal est une masterclass !
Ensuite, un second livre dont j’ai oublié le titre… Cool.

Si vous êtes fan de Thriller, pensez à lire Salem de Stephen King. Si vous êtes un peu froussarde comme moi… Normalement ça devrait passer. Il y a une tension dans le livre, mais pas au point de vous ruiner l’âme. Au pire, vous lirez une romance par-dessus. Genre Heartstopper. Vous me tiendrez au courant.

Bonne lecture et à bientôt.

Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à le partager à un.e ami.e. Cela pourrait lui être utile pour sortir d’une panne de lecture. Comme je le dis, on n’en a jamais assez. Vous pouvez également me laisser un commentaire, ça fait toujours plaisir… Je me sentirai moins seule. Merci beaucoup pour le temps que vous prendrez. Much love (yes, i’m bilingual) (c’est faux, mais faites genre).

Laisser un commentaire

You may also like

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus