Le couteau sur la nuque

Par Murielle Kannayi
10 mins Lecture

Pour ne pas m’être mise aux polars de Agatha Christie depuis un bout de temps, cette lecture m’a prise de court.
J’avais sans doute oublié qu’il ne s’agissait pas d’une lecture légère comme celles auxquelles je m’étais adonnée dernièrement mais bien un roman policier. Surtout que j’avais affaire avec la reine du polar.

Le couteau sur la nuque

Lady Edgware ne supporte pas la contradiction, surtout lorsqu’elle vient de son bougre de mari qui l’exaspère et qui refuse de divorcer ! Ce qui est très ennuyeux, puisque justement Lady Edgware souhaite épouser quelqu’un d’autre ! Comment faire pour se débarrasser de cet empêcheur de tourner en rond ? Lady Edgware fait appel à Hercule Poirot, grand spécialiste des affaires criminelles pour arriver à ses fins. Or celle-ci, Poirot s’en rend vite compte, aurait tendance à confondre tueur à gages et détective. Mais peu importe, après tout. Puisque le mari a fini par se résigner. Il vient d’avoir la bonne idée de mourir. Assassiné. Contrariant, Lord Edgware ?

Le début n’était pas moins étrange. Très étrange si je puis me répéter.
Il s’agit de Lady Edware qui fait part très ouvertement à notre très cher détective Hercule Poirot de son envie de se débarrasser de son mari et le chargea donc de l’affaire.

Chose curieuse, celui-ci ne le renvoya pas ni ne la traita de folle comme je m’y serais attendu mais accepta l’affaire qu’il considérait comme << intéressante du point de vue psychologique >>. Mais bon, Poirot a la réputation de faire ce à quoi on s’attend le moins.

S’en suivra exactement trois meurtres. Dont celui de Lord Edware.
Qui est donc le coupable? Serait ce sa femme?
Deux personnes l’ont vu rendre visite à la victime à 22heures, heure du décès.
Or, pour toute sa soirée, elle a un solide alibi! 12 honorables personnages qui n’ont aucun intérêt à prendre parti pour elle sont prêts à témoigner de l’avoir vu car ayant passé la soirée à dîner avec elle.
Gros dilemme.

Ce polar est réellement intéressant et aide à comprendre un peu plus sur le profil « standard » d’un meurtrier.
Le mobile ici n’est pas détonnant. C’est un classique que je vous laisse découvrir.

On fait face à une personne sournoise et qui sait très bien gérer son petit monde.
Une personne qui joue les victimes mais dont la personnalité est tellement sournoise.
Je me répète mais je ne vois pas d’autres qualificatifs.

Le couteau sur la nuque fut une belle lecture.
Le livre est facile à lire. Il n’y a pas un milliard d’indices dissimulées partout mais attention gardez l’esprit éveillé.
C’est Agatha Christie.

Laisser un commentaire

You may also like

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus