La Soumise de Tara Sue Me

Par Murielle Kannayi
10 mins Lecture
la soumise tara sue me

Si vous avez aimé la saga 50 nuances de Grey et que vous aimez lire (parce que pour ce coup, il n’y a pas d’adaptation cinématographique), la saga La soumise de Tara Sue Me dont je vais vous parler aujourd’hui, risque de vous intéresser.

La phrase est très longue… Je sais.

La soumise de Tara Sue Me est une saga de sept tomes (rassurez-vous, il n’y a pas que des pavés) qui se découpent comme suit :
Tome 1 : La Soumise
Tome 2 : Le Dominant
Tome 3 : L’Apprentie
Tome 4 : L’Appât
Tome 4, 5 : La Novice
Tome 5 : Le Collier
Tome 6 : L’Impudique
Tome 7 : Le Maître

Elle a été écrite par Tara Sue Me, une autrice américaine. Le premier tome fit sa sortie en 2012 et apparemment, ce serait E. L. James, l’autrice de 50 Nuances de Grey qui se serait inspiré de cette saga. Je notifie pour les personnes qui iront vraiment lire. Parce que les scènes extrêmement similaires… 🤣 Il y en a un max.

Personnellement, j’ai adoré ma lecture des deux premiers tomes avec un coup de cœur magistral pour le second tome. Au tome 3, j’ai démissionné, puis essayé de lire le tome 5. J’ai déclaré forfait après trois chapitres.
Toutes ces péripéties ne disent en rien que le livre est mauvais, loin de là. Il est super bien écrit d’ailleurs. Mais juste… Autant de fétichisme, non merci.
Donc si vous êtes fan, curieux du BDSM, croyez-moi, 50 nuances de Grey, c’est un bonbon à côté du niveau dans cette saga. Vous en aurez grandement pour votre argent.

La Soumise

Le tome 1, La soumise raconte l’histoire d’Abby King et de Nathaniel West.
Une jeune fille ordinaire et un mec ultra riche et PDG d’une grosse firme. Oui, c’est exactement le même schéma de base que Fifthy Shades, yes. Mais cette fois, Abigail est venue d’elle-même à Nathaniel. En tant que soumise. Oui oui. Tout à fait. Personne ne rigole ici.

Je n’ai pas particulièrement envie de raconter l’histoire alors je vous mets le résumé et on passe à ce que moi j’ai aimé.

Résumé

À New York, Nathaniel est connu comme le jeune et brillant PDG de West Industries, mais Abby connaît son secret : c’est aussi un « dominant » séduisant et expérimenté à la recherche d’une nouvelle « soumise ». Impatiente d’explorer un monde de plaisirs qui la sortira de sa routine, la jeune libraire propose ses services à Nathaniel. Après un seul petit week-end, elle sait qu’elle en veut plus. Nathaniel est tout à la fois un Maître exigeant et un gentleman, mais bien que maître de son corps, il reste froid et distant. Abby parviendra-t-elle à percer sa carapace ? Elle devra pour que leur relation évolue apprendre à vivre dans un monde de pouvoir et de passion, où elle risque bien de se perdre corps et âme.

(Le résumé vend plus le livre que ma chronique j’ai l’impression 😂😂. Je ne suis pas de taille à fournir de si grands détails.)

Dans le tome 1, on va vraiment suivre l’évolution de cette relation assez particulière. À première vue, il s’agit d’un simple contrat, voire d’un jeu de sexe, mais il y a davantage de matière et c’est ce que j’ai apprécié.
On suit Abigail faire ses premiers pas dans un monde qui lui est totalement inconnu. Des pas très chancelants et c’est à se demander ce que diantre avait pu lui passer par la tête pour se retrouver là. Et bien sûr, il y a une raison derrière. Pas celle à laquelle je m’attendais pour le coup, et ce petit point rend les choses plus cool.

L’histoire se lit vraiment vite et on peut facilement passer outre les scènes érotiques. Le livre n’en perd aucunement sa substance. Et j’ai trouvé ça génial aussi.

Tome 2 : Le dominant

Alors le tome 2… Eh bien, c’est la même histoire. Même histoire que le tome 1. Ce n’est pas une suite, mais plutôt le point de vue de Nathaniel. (oui je me suis rappelée son nom… Comment avais-je pu oublier d’ailleurs)

Ce n’est vraiment pas courant de naviguer dans une romance et de suivre le point de vue du mec. C’est presque toujours le personnage féminin qui est au centre.
C’était très sympa de voir l’histoire d’un autre point de vue. On comprend mieux certaines scènes. Et c’est génial.
C’était une vue à 360° qui m’a vachement fait plaisir. D’où le coup de cœur.

Le tome 2 est à mon goût plus profond que le tome 1 bien que ce soit la même histoire. Abigail n’a pas un caractère… hum particulièrement unique ? Il y a eu de très belles scènes où elle a fait preuve d’une assurance envoûtante, mais voilà… En somme, rien de détonnant.

Nathaniel par contre… Quel homme.
Limite il me fait penser à James Bond ou à l’inspecteur Boris Corentin dans Brigade Mondaine de Michel Brice (pour Gérard de Villiers).
Un charisme de fou, une élégance, un raffinement… Bref. Pour ceux qui ne l’auraient pas compris, oui j’ai été séduite.

Pour découvrir l’histoire, je vous recommande donc vraiment de lire le tome 2 directement. Il est meilleur.
Et si le cœur même du BDSM ne vous dérange guère, vous pouvez facilement vous aventurer dans la lecture des tomes suivants.

Donc voilà, c’était tout pour cette saga. Si vous comptez la lire, dites le moi ou faites-moi des recos de romance. On n’en a jamais assez…

À bientôt pour une nouvelle chronique.

Ah et allez lire Campus Drivers. Et Heartstopper. Et Avant toi. Et… Bon, j’abuse. Mais juste lisez.

Laisser un commentaire

You may also like

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus